Vague de prière pour le jeudi 11 juillet 2024

 La semaine dernière, l'armée israélienne a ordonné l'évacuation massive d'environ 250 000 Palestiniens dans la bande de Gaza, signe que ses troupes vont certainement lancer un nouvel assaut terrestre. Au moins 1,9 million de Palestiniens y ont déjà été déplacés à plusieurs reprises, et Israël poursuit ses attaques sur l’ensemble du territoire, tuant sans distinction. Depuis le 7 octobre, le nombre de morts dans la bande de Gaza s'élève à au moins 38 000, tandis que des milliers d'autres sont blessés ou portés disparus. Il n’existe aucun endroit sûr dans l’ensemble de ce territoire.

Emmanuel, où es-tu ? Tu nous sembles si absent. Ne peux-tu pas sauver et délivrer les habitants de Gaza ? Nous nous accrochons à notre confiance que Tu partages la souffrance de chaque habitant de ce territoire et que tu es vraiment « Emmanuel » : « Dieu avec nous ». Seigneur, alors que nous nous lamentons devant toi, aide-nous à discerner et à entendre Ta voix. Aide-nous à te faire confiance. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

La semaine dernière, Israël est allé de l'avant avec son projet de réserver la détention administrative aux seuls prisonniers non juifs. La nouvelle loi rendra illégale la détention administrative de citoyens israéliens non membres de groupes signalés comme terroristes, ce qui veut dire que cette ordonnance controversée ne s'appliquera, dans les faits, qu'aux seuls Palestiniens. En raison de leur nationalité juive, les colons et les extrémistes juifs seront ainsi mis à l’abri de toute détention.

Dieu de justice, nous nous souvenons de ces paroles du prophète Isaïe : « Quel malheur pour ceux qui établissent des règles injustes, qui mettent par écrit des lois qui causent la misère des autres ! » (Isaïe 10.1). Seigneur, alors que le système nous considère comme des sous-hommes, rappelle-nous que l'oppresseur ne pourra jamais nous priver de notre humanité. Seigneur, donne-nous la sagesse qui nous permettra de lutter le plus efficacement possible contre l’oppression dont nous sommes les victimes, et délivre-nous de la tentation de vaincre le mal par le mal. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Un nouveau Cornerstone à découvrir


Paru en anglais à Noël, ce Cornerstone 86 nous propose de profondes réflexions sur le mystère de l'Incarnation et le sens que peut prendre Noël pour nous qui assistons impuissants au drame de Gaza :

https://drive.google.com/file/d/1gnZKihTv4oG1L9q0EpxGARo-iGend4-Z/view?usp=drive_link



Vague de prière pour le jeudi 4 juillet 2024

Depuis plus de 300 jours maintenant, les courageux Palestiniens qui disent la vérité sur ce qui se passe à Gaza sont devenus la voix de ceux qui n’en ont pas. Ce sont des journalistes et d’autres personnes encore qui interviennent dans les médias sociaux pour faire connaître la souffrance des habitants de Gaza et offrir une tribune à leurs cris. Beaucoup de ceux qui disaient la vérité ont été tués, et beaucoup sont menacés par un État d’Israël qui continue d’interdire l’entrée à Gaza aux journalistes étrangers. Et les rares qui peuvent y entrer sont escortés par l’armée israélienne.

Dieu de lumière, aide-nous à bien comprendre que notre position sur les souffrances de Gaza et sur les crimes de guerre qu’Israël ne cesse d’y commettre est une position de vérité. Alors que nous honorons et remercions ceux qui disent la vérité sur Gaza, nous voulons nous souvenons de ces paroles de l’apôtre Jean : « N’aimons pas avec des paroles et avec de beaux discours, mais avec des actes et dans la vérité » (1 Jean 3.18). Seigneur, aide-nous à aimer Gaza à travers nos actes. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Un nouveau rapport d’un organisme indépendant de défense des droits de l’homme de l’ONU a récemment conclu que tant Israël que divers groupes armés palestiniens ont commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Ce rapport a basé son enquête sur l’attaque du 7 octobre et sur les opérations militaires qu’Israël a ensuite menées contre Gaza entre le 7 octobre et le 31 décembre 2023.

Dieu de toutes les nations, nous sommes brisés, enragés, fatigués et effrayés, mais nous n’oublions pas que tous les empires finissent par s’effondrer. Alors que de plus en plus de rapports mettent en lumière le péché commis dans notre pays, nous nous souvenons que « Qui se moque de l’indigent insulte son Créateur ; qui se réjouit d’un malheur ne le fera pas impunément » (Proverbes 17.5). Seigneur, rappelle-nous que Ton amour dure pour toujours et rachète toute chose. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Du 6 au 27 juin, le film « Là où pleurent les oliviers » a été projeté en avant-première et a donné un aperçu poignant des luttes et de la résilience du peuple palestinien, obligé de vivre sous occupation israélienne. Le film aborde les thèmes de la perte, du traumatisme et de la quête de justice. La projection a été suivie d’une série d’échanges avec plusieurs Palestiniens, dont Omar Haramy, le directeur du Centre Sabeel à Jérusalem qui a présenté la théologie palestinienne de la Libération.

Dieu des brisés, nous savons que tu pleures avec nous depuis plus de 76 ans. Seigneur, assure-nous que tu entends tous les cris et que tu vois toutes les larmes. Guéris par ton esprit libérateur tous ceux d'entre nous qui ont été traumatisés. Ton Esprit nous pousse à poursuivre la justice avec humilité et confiance. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Le 26 juin a été la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture. L’État d’Israël a eu recours à la torture contre les prisonniers et les détenus palestiniens depuis plus de 76 ans, mais depuis le 7 octobre ce recours à la torture s’est encore intensifié et Israël ne s’en est pas caché. Plusieurs de ses soldats et de ses gardiens de prison ont publié et posté sur leurs réseaux sociaux personnels des dizaines de photos et de vidéos qui montrent les actes de torture qu’ils ont eux-mêmes commis.

Dieu des torturés, tu sais ce que c’est que d’être torturé et humilié. Nous nous souvenons que tu as dit que ce qui a été fait au plus petit d’entre eux, c’est à Toi que cela a été fait, et donc que chaque fois que des Palestiniens sont torturés, c’est Toi qui es à nouveau torturé. Seigneur, apprends-nous à être solidaires de tous les opprimés. Prends pitié de ceux qui torturent, car leur péché est grave. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.