mercredi 18 juillet 2018

Vague de prière pour le jeudi 19 juillet 2018


La manifestation de la « Grande Marche du Retour » se poursuit, pour le quatrième mois consécutif, comme appel palestinien pour le droit au retour. Vendredi 13 juillet, des soldats israéliens ont tiré sur Othman Halas, un adolescent palestinien, et l’ont tué alors qu’il participait à la manifestation près de la frontière.
Seigneur, nous Te prions pour la famille d’Othman qui pleure sa perte. Nous continuons à Te prier pour la sécurité des protestataires, et pour qu’ils continuent à recourir à des moyens non-violents pour obtenir ce qu’ils demandent. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
La semaine dernière, Israël a effectué la vague de frappes aériennes la plus intense sur Gaza depuis la guerre de 2014, tandis que des militants de l’enclave tiraient des salves de roquettes sur des villes proches de la frontière. Un cessez-le-feu a entre-temps été conclu entre Israël et les diverses factions palestiniennes.
Seigneur, nous déplorons les récentes violences à Gaza et les roquettes qui ont été tirées en riposte contre Israël par-delà la frontière. Nous Te prions pour toutes les familles qui ont été atteintes par cette violence. Nous Te prions pour que le cessez-le-feu soit respecté par toutes les parties afin d’éviter un surcroît de souffrances. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

mercredi 11 juillet 2018

Vague de prière pour le jeudi 12 juillet 2018


Le 4 juillet, Mahmoud al-Gharableh, un garçon de 16 ans, a succombé à ses blessures après avoir été atteint par des balles de tireurs d’élite israéliens le mois dernier. Des milliers de Palestiniens continuent à prendre part à la « Grande Marche du Retour », pour revendiquer leur droit de rentrer dans leur patrie et appeler à la levée du siège israélien oppressif.
Seigneur, nous Te prions pour la famille de Mahmoud qui pleure sa perte. Nous Te prions encore pour la sécurité et la persévérance des protestataires dans leur engagement à la non-violence pour obtenir ce qu’ils demandent. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
La semaine dernière, la Cour Suprême israélienne a rendu une ordonnance temporaire d’arrêt de la démolition du village bédouin palestinien de Khan al-Ahmar, à l’est de Jérusalem. Cette démolition a été programmée pour faire place au développement futur de la colonie israélienne illégale de Ma'ale Adoumim. Israël a affronté une protestation internationale au moment où ses forces se rassemblaient pour commencer à démolir le village et expulser par la force ses 181 habitants, dont beaucoup sont des enfants.
Seigneur, nous portons dans nos prières les habitants de Khan al-Ahmar qui résistent aux ordres de l’armée israélienne de les déporter. Nous Te remercions pour tous les soutiens palestiniens, israéliens et internationaux qui s'engagent pour que justice soit rendue à cette communauté. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

mercredi 4 juillet 2018

Vague de prière pour le jeudi 5 juillet 2018


Tristement, Yaser Abou al-Naja a été le seizième enfant palestinien à se faire tuer à Gaza par les forces israéliennes. Depuis le début de la « Grande Marche du Retour », 134 Palestiniens sont morts et 17 000 ont dû recevoir des soins médicaux. Le Conseil Méthodiste Mondial a appelé à une semaine de prière pour Gaza et la Terre Sainte du 1er au 7 juillet.
Seigneur, nous venons encore Te prier pour tous ceux qui manifestent pour la justice et l’égalité. Nous Te remercions pour le soutien par la prière de nos frères et sœurs du Conseil Méthodiste Mondial. Nous Te prions au nom de Jésus qui a déclaré : « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice : ils seront rassasiés » (Matthieu 5.6). Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Une crise de santé mentale se développe dans la Bande de Gaza, fruit de guerres répétées et du stress permanent pour satisfaire les besoins quotidiens dans cette enclave palestinienne assiégée et appauvrie. Récemment, il y a eu une augmentation significative du nombre de ceux chez qui apparaissent des symptômes de souffrance psychologique.
Seigneur Dieu, nous Te prions pour que prenne fin l’isolation de Gaza qui sape la santé physique et mentale de ceux qui y vivent. Nous Te prions pour le soulagement des gens qui souffrent à Gaza et pour la fin de leur captivité. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

mardi 3 juillet 2018

NASIJUNA

Un film (en anglais) de Violette Koury sur l'association NASIJUNA de Nazareth.

La Nakba et la Grande Marche du Retour


Courrier du CVPR-PO – N°69 - Éditorial 
La Nakba et la Grande Marche du Retour 
L’éditorial du N° 49 (avril, mai, juin 2013) évoquant la Nakba, rappelait que, le 15 mai, des centaines de milliers de Palestiniens avaient célébré cette catastrophe, tant en Palestine occupée, que dans les camps dits de « réfugiés » établis dans les pays voisins. 
La cause, à l’origine, divers massacres effectués par la Haganah (l’armée secrète) et les milices juives (Irgoun et Stern), ainsi celui de Deir-Yassine - l’Oradour-Sur-Glane palestinien - le 9 avril 1948, avant la  proclamation de l’État d’Israël, le 15 mai 1948. Puis, l’exécution du plan politico-militaire mis au point par les dirigeants israéliens, David Ben Gourion en tête, le plan Daleth. Son but : délester Israël du plus grand nombre possible d’Arabes palestiniens, musulmans ou chrétiens. Ces Palestiniens étaient expulsés, en même temps que l’armée israélienne battait les très faibles et inorganisées armées arabes, entrées en guerre après le 15 mai, et  permettait à Israël de gagner 25 % de plus du territoire du mandat... 
Dans son livre « Le nettoyage ethnique de la Palestine », Ilan Pappé écrit : « À la fin de 1947, les 2/3 des 2 millions d’habitants de la Palestine étaient Arabes. Un an plus tard, les Juifs étaient largement majoritaires dans un État occupant 78 % du territoire, et 800 000 Arabes palestiniens étaient parqués hors des frontières. Entreprise planifiée d’expulsion, de destruction (500 villages rasés) et de massacres comparables aux « nettoyages ethniques » qualifiés de crimes contre l’humanité » (page 248). Ce nettoyage ethnique n’était autre que la réalisation du mythe sioniste, prôné dès la création du Mouvement en 1897 : « Un peuple sans terre pour une terre sans peuple » !

vendredi 29 juin 2018




Colloque des Amis de SABEEL-France


Israël dans la Bible et l’État d’Israël aujourd’hui

Des chrétiens d’ici et de là-bas s’interrogent


en partenariat avec
l’Institut protestant de théologie - Faculté de théologie de Paris
et L’Atelier protestant


SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018 de 9h à 18h
à la Faculté protestante de théologie
83, bd Arago - 75014 PARIS
métro Denfert-Rochereau / St Jacques