Entretien avec le Dr Abdelfattah A Abusrour, 28 novembre 2021

Les camps de réfugiés en Palestine et les activités organisées dans ces camps, notamment par le groupe Al Rowwad pour la Culture et les Arts

Entretien par visio-conférence avec le Dr Abdelfattah A Abusrour, dimanche 28/11/2021

Pour voir ou revoir cet entretien, cliquer sur le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=yjUCkA-THVc


Vague de prière pour le jeudi 25 novembre 2021

Mardi dernier la rencontre Kumi Now en ligne était consacrée aux violences sexistes. Elle a entendu Areej Diabas, directeur de programme au Centre d’étude des femmes. La rencontre en ligne du mardi 30 novembre sera consacrée au document Kairos Palestine.

Seigneur, nous joignons nos voix à celle de Kairos Palestine. Nous prions pour que prenne fin l’occupation de la Palestine et pour que les législateurs et les gouvernements du monde entier condamnent vigoureusement Israël pour ses projets d’annexions supplémentaires de territoires palestiniens. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

En Palestine et ailleurs dans le monde, les écoles, les Églises et les groupes de scouts ont commencé à préparer le temps d’Avent et de Noël. En Palestine ces groupes se préparent à toutes sortes d’animations pour célébrer ce temps si particulier : bazars, collectes pour familles dans le besoin, répétitions de chants de Noël et toutes sortes d’autres rencontres.

Seigneur, nous te remercions pour le temps de l’Avent qui commence ce week-end. Nous te remercions pour avoir aimé l’humanité au point de devenir l’un d’entre nous. Nous te remercions d’avoir pris chair et de nous apprendre comment aimer. Oh Dieu, nous te demandons de nous guider pour que nous ne nous contentions pas de réfléchir à ce temps avec espoir, joie, paix et amour, mais pour que nous agissions aussi en conséquence. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Sabeel Jérusalem se réjouit de pouvoir organiser son très populaire dîner œcuménique de Noël le 17 décembre de cette année. Ce dîner est toujours un évènement très particulier qui permet aux membres de nombreuse Églises et de toutes sortes de groupes de se réjouir autour d’un repas partagé, avec de la musique et un message de Noël donné par l’un des membres du clergé de Jérusalem.

Nous te remettons, Seigneur, le dîner œcuménique de Sabeel de cette année. Des membres du clergé local de diverses confessions, des travailleurs internationaux et des gens de toutes les couches de la société vont se retrouver dans un climat d’amitié pour partager nourriture et musique. Sois glorifié par notre célébration. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Déclaration du Conseil Oecuménique des Eglises du 17 novembre 2021

DÉCLARATION SUR LES RÉCENTS ÉVÉNEMENTS EN PALESTINE ET EN ISRAËL

Conseil Œcuménique des Églises - Comité exécutif - 17 novembre 2021

Quand Jésus fut près de la ville et qu'il la vit, il pleura sur elle, en disant : « Si seulement tu comprenais toi aussi, en ce jour, comment trouver la paix ! Mais maintenant, cela est resté caché à tes yeux ! » (Luc 19, 41-42).

En réaction à une série d’événements récents en Palestine et en Israël, des responsables d'Églises et des partenaires de la région ont fait part de leurs préoccupations concernant les colonies et les activités des colons soutenues par les autorités à l'intérieur de la vieille ville et sur les lieux saints, les changements dans le statu quo, les menaces pour l'identité pluriconfessionnelle de Jérusalem, le déplacement de Palestiniens de leurs maisons et la restriction des activités culturelles des communautés palestiniennes.

Ces événements indiquent une aggravation de la situation dans la région et sont le symbole des manières dont l'occupation militaire actuelle des territoires palestiniens fait obstacle à l'instauration d'une paix juste entre les peuples de Terre Sainte. Ajoutons à cela la pandémie de COVID-19 et les actions en résultant qui ont entraîné de nouvelles restrictions du champ d’action de la société civile dans la région.

Des organisations palestiniennes de défense des droits de l'homme accusées de "terroristes"

Tout comme certaines organisations internationales de la société civile, la société civile palestinienne est depuis longtemps la cible de mesures qui réduisent sa marge de manœuvre. Tout récemment, le ministre israélien de la Défense a désigné six organisations palestiniennes de défense des droits de l'homme et de la société civile - y compris des organisations œuvrant pour les droits des enfants et des femmes - comme organisations terroristes, alors qu'aucune preuve n'a été apportée pour justifier cette décision. La plupart des organisations israéliennes de défense des droits humains ont condamné cette mesure.

Cette accusation sans fondement est une attaque contre le mouvement palestinien des droits de l'homme et les droits de l'homme partout dans le monde. Faire taire ces voix est incompatible avec les principes de la démocratie, des droits de l'homme et du droit humanitaire international. La législation antiterroriste ne doit pas être utilisée pour porter atteinte aux libertés civiles ou restreindre le travail légitime des organisations de défense des droits humains.

Vague de prière pour le jeudi 18 novembre 2021

Ce mardi 16 novembre, Kumi Now a entendu Khaled Qusmar de Défense internationale des enfants - Palestine (DCIP) sur la question des droits des enfants. Jeudi 25 novembre le monde entier célébrera la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et mardi 23 novembre Kumi Now traitera des violences sexistes et des possibilités d’action pour y mettre fin.

Oh Dieu, tu aimes tous tes enfants. Nous te remettons tout spécialement toutes celles qui ont à souffrir physiquement et émotionnellement pour la simple raison qu’elles sont des femmes. Entoure-les de tes anges protecteurs pour qu’elles puissent se sentir en sécurité. Fais-leur prendre conscience de la force de ton Esprit, afin qu’elles ne perdent pas courage et te confient entièrement leurs vies. Donne-nous le courage de nous tenir fermement à leurs côtés, sans jamais hésiter à dire la vérité sur leurs détresses et en ne reculant devant rien pour protéger nos sœurs bien-aimées. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Le 11 novembre et suite à un accord pour qu’il soit libéré en février 2022 de la détention administrative que lui ont imposée les forces israéliennes d’occupation, Miqdad Qawasmeh, âgé de 24 ans, a mis fin à la grève de la faim qu’il menait depuis 113 jours. Miqdad a été mis en prison en janvier 2021 sans jugement ni aucune accusation formelle.

Dieu de tous ceux qui souffrent, nous prions pour que Miqdad puisse complètement se remettre des effets de sa grève de la faim. Nous prions pour que les autorités israéliennes tiennent leur engagement et le libèrent. Accorde à tous ceux qui se trouvent actuellement en détention administrative la force de tenir, et donne aux autorités israéliennes de prendre conscience des injustices qu’elles commettent, afin qu’elles y mettent fin. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Mercredi 10 novembre, la Knesset, le Parlement israélien, a approuvé lors d’un vote préliminaire et par 51 voix contre 50 un projet de loi pour la construction d’un nouvel hôpital public dans la ville de Sakhnin, dans le nord du pays. Si cette décision est confirmée par les votes suivants, cet hôpital sera le premier hôpital public à être construit par Israël dans une ville à dominante palestinienne, où les soins de santé sont à ce jour principalement assurés par des cliniques et des hôpitaux privés gérés par des Églises et des ONG.

Dieu de guérison, nous prions pour que les autorités israéliennes parviennent à un accord pour construire ce nouvel hôpital à Sakhnin, et pour que les autres hôpitaux envisagés puissent l’être aussi. Nous prions pour que tous ceux qui ont besoin de soins hospitaliers puissent les recevoir, et pour que ta force de guérison descende sur eux et sur les médecins qui les soignent. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Lundi 15 novembre est l’anniversaire de la Déclaration d’indépendance de l’État de Palestine. La déclaration avait été rédigée par le poète palestinien Mahmoud Darwish et a été proclamée par Yasser Arafat le 15 novembre 1988. Le texte parle de paix et de justice, et affirme que « L’État de Palestine, est un État épris de paix, attaché aux principes de coexistence pacifique. Il coopérera avec tous les États et les peuples du monde pour instaurer une paix durable fondée sur la justice et le respect des droits, qui permettra l'épanouissement des potentialités créatrices de l'humanité et éliminera la peur du lendemain en garantissant un avenir à ceux qui aspirent à la justice ».

Dieu de miséricorde, alors même que nous aspirons à comprendre ce qui est si souvent au-delà de notre capacité de comprendre, nous te confions les cœurs, les esprits et les corps de tous ceux qui souffrent de l’oppression en Palestine et en Israël, et nous te confions aussi l’occupation de notre terre qui se poursuit. Répands sur tous ceux qui vivent en Terre Sainte ton esprit de justice et de paix. Accorde à tous la bénédiction du bien-être, de la liberté et de l’harmonie et, surtout, donne-nous la force de prendre soin de tous ceux qui vivent dans le besoin. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Vague de prière pour le jeudi 11 novembre 2021

La rencontre en ligne de Kumi Now de ce mardi proposait une réflexion sur la façon dont nous pouvons nous opposer à l’antisémitisme et à toute autre forme de racisme afin de participer à un travail de guérison et de réconciliation dans nos communautés. La rencontre Kumi Now de mardi prochain, 16 novembre, sera consacrée aux droits des enfants palestiniens. Le samedi 20 novembre sera célébrée la Journée internationale des droits de l’enfant, mais les enfants palestiniens sont souvent exclus des droits et de toutes les possibilités dont peuvent jouir les enfants ailleurs dans le monde et même tout près d’eux, en Israël et dans les colonies israéliennes de Cisjordanie.

Seigneur, tant d’enfants palestiniens souffrent de violences à cause de l’occupation israélienne. Beaucoup d’entre eux voient leur maison et leur école détruites. Chaque année, des centaines d’entre eux sont arrêtés, jugés et emprisonnés loin de leurs familles. Nous prions pour que cesse l’occupation israélienne, et pour que les droits des enfants palestiniens cessent d’être violés. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Samedi 30 octobre, le Patriarche catholique romain de Jérusalem Pierbattista Pizzaballa a accueilli dans le petit sanctuaire de Deir Rafat les fidèles de nombreuses paroisses catholiques de Terre Sainte. Il leur a parlé du parcours synodal : « Tout d’abord nous voulons nous mettre en route, comme les deux disciples d’Emmaüs. Ensuite nous voulons le faire ensemble, comme Église et comme communauté. C’est pourquoi je trouve qu’il est magnifique et remarquable que, venus de toutes les régions où nos Églises sont présentes : de la Galilée, de la Palestine, de la Jordanie et de Chypre, nous soyons rassemblés ici aujourd’hui ». Il a exhorté les fidèles, Palestiniens, migrants et demandeurs d’asile de diverses origines et de traditions diverses à se rencontrer et à chercher à se connaître les uns les autres pour être témoins du Christ en Terre Sainte.

« Seigneur Jésus, là où sévissent la guerre et la haine, là où sont érigés des murs et où règnent l’occupation et la discrimination, la peur et le rejet de l’autre, apprends-nous à être des instruments de justice et de paix, de pardon et de réconciliation » (Père David Neuhaus S.J.). Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Ces dernières semaines, la 26ème Conférence des Nations Unies sur le changement climatique a eu lieu à Glasgow au Royaume Uni. Nous pensons aux organisations palestiniennes qui travaillent à protéger au mieux leur environnement. Nous sommes reconnaissants pour tout le travail réalisé par l’Institut de Biodiversité et de Développement durable de l’université de Bethléem pour la protection de la vallée d’al-Makhrour, au sud de Jérusalem, contre les empiètements urbains et la perte de biodiversité.

Seigneur Dieu, toi qui as étalé la terre avec sa végétation (Is. 42.5), aide-nous à nous occuper de ta création et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour prendre soin du monde dans lequel nous vivons, et pour trouver un équilibre entre les besoins de la nature et ceux des gens qui vivent dans le pays. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.