mercredi 31 octobre 2018

Vague de prière pour le jeudi 1er novembre 2018



La ‘Grande Marche du Retour’ s’est déroulée ce 31ème vendredi dans un contexte de violence accrue de la part des forces israéliennes et de militants [palestiniens] qui s'étaient mêlés aux protestataires légitimes. Plus de 230 personnes ont été blessées et cinq ont été tuées, dont Nassar Abou Ti, âgé de 19 ans.
Seigneur de la souffrance, nous Te prions pour que toutes les parties s’engagent à respecter les droits humains et pour que la vie de tous soit protégée. Nous Te prions pour qu’une intervention internationale efficace garantisse la justice. Nous Te prions pour une aide humanitaire et pour la reconstruction de ce qui a été détruit. Nous Te prions pour la paix et la justice dans nos foyers et dans les rues de nos villes. Embrasse tous et chacun des membres de ton peuple dans Ton amour. Permets-leur d’entendre : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos » (Matthieu 11.28). Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Le bilan des crues brutales qui se sont produites près de la rive jordanienne de la Mer Morte s’élève à 20 victimes, avec une majorité d’écoliers du secteur parmi les morts et les blessés. À l’appel de la Jordanie, Israël a envoyé des équipes de secours pour le sauvetage et les soins.
Seigneur, entoure-nous de Ta grâce et de Ta paix au milieu des tempêtes et des tremblements de terre, des incendies et des inondations. Par Ton Esprit, console les familles des enfants et des adultes qui sont morts ou qui ont été blessés, soutiens ceux qui apportent leur aide, et remplis-nous de l’espérance de Ta nouvelle création. Par Toi, notre rocher et notre rédempteur. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

mercredi 24 octobre 2018

Colloque des Amis de Sabeel-France 24.11.2018



Colloque des Amis de SABEEL-France


Israël dans la Bible et l’État d’Israël aujourd’hui
Des chrétiennes et des chrétiens d’ici et de là-bas s’interrogent

en partenariat avec
l’Institut protestant de théologie - Faculté de théologie de Paris
et L’Atelier protestant

SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018 de 9h à 18h

à la Faculté protestante de théologie
83, bd Arago - 75014 PARIS
métro Denfert-Rochereau / St Jacques


Pour en savoir plus et s'inscrire, cliquer sur le lien ci-dessous :

Vague de prière pour le jeudi 25 octobre 2018


La ‘Grande Marche du Retour’ se poursuit le long de la frontière de la Bande de Gaza. Parmi les milliers de gens qui ont légitimement manifesté, cent trente ont été blessés, dont la journaliste Fady Thabet. Israël a fait savoir qu’il projette d’adopter un comportement de ‘tolérance zéro’ en recourant à des tirs à balles réelles sur des manifestants plus éloignés de la frontière.
Seigneur, nous Te prions pour ceux qui prennent position pour la justice et élèvent la voix pour protester légitimement contre l’oppression. Protège ceux qui prennent position pour faire savoir au monde ce qui se passe à Gaza. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Israël a suspendu la démolition du village bédouin de Khan al-Ahmar pour ‘plusieurs semaines’. Cette suspension intervient dans un contexte de violence accrue de la part des forces israéliennes d’occupation qui ont fait usage la semaine dernière de gaz lacrymogène, de gaz poivré et de grenades assourdissantes contre les manifestants locaux et internationaux.
Ô Seigneur, fais que les autorités israéliennes prennent le temps de se rendre compte que ce lieu a été bâti par la sagesse, affermi par l’intelligence et rempli par la connaissance (Proverbes 24.3-4). Accorde la paix aux familles de Khan al-Ahmar et la force à ceux qui prennent leur défense. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

mercredi 17 octobre 2018

Vague de prière pour le jeudi 18 octobre 2018


Ce vendredi, la ‘Grande Marche du Retour’ s’est poursuivie pour le 29ème vendredi consécutif. Au moins 252 personnes manifestant à juste titre, dont 50 enfants, ont été blessées et 7, dont deux adolescents, ont été tuées, par des tirs à balles réelles des forces israéliennes d’occupation. Les manifestants continuent à réclamer leur droit au retour dans leur patrie qu’ils ont été forcés de quitter il y a 70 ans et à protester contre le siège cruel de Gaza.
Ô bon berger, aucun réfugié n’est pour Toi un étranger et personne n’est jamais loin de Ton attention aimante. Nous Te prions pour que Tu veilles sur ceux qui manifestent à juste titre, poursuivant leurs actions pour rentrer chez eux. Nous Te prions de guérir les cœurs des réfugiés qui ont subi une tragédie et un traumatisme inimaginables. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Ahed Tamimi a effectué un voyage en Europe et en Turquie au cours des dernières semaines. La Palestine est encore pleine de voix prophétiques qui doivent trouver l’occasion de se faire entendre.
Seigneur, apprends-nous à tenir des propos prophétiques lorsque notre monde est déséquilibré,  lorsque les besoins du pauvre sont négligés et que les préoccupations des sans-voix ne sont pas entendues. Apprends-nous à tenir des propos prophétiques lorsque l’espoir fait défaut, lorsque nos meilleurs efforts échouent encore, lorsque se produisent des événements qui semblent absurdes et dépourvus de sens. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

L’État d’Israël est-il assez juif ?


L'intellectuel et poète israélien Almog Behar, professeur de philosophie et de liturgie juive, fondateur du département d'études des cultures judéo-arabe et séfarade à l'Université Ben-Gourion (Beer-sheva) milite pour le renouveau de la culture juive orientale. Ce texte, qu’il a écrit dans la foulée du vote par Israël de la loi État-nation, a été traduit de l’hébreu par Gabriel Abensour pour la page Facebook Israël, regards sionistes de gauche, et publié avec l’autorisation de l’auteur dans le magazine Terre Sainte de septembre-octobre 2018.
Pour moi aussi, l'État d'Israël n'est pas assez juif – dans le sens où il n'est pas suffisamment sensible à l'étranger, à la veuve et à l'orphelin ; dans le sens où il ne restitue pas les terrains lors du Jubilée ; dans le sens où il n'interdit pas l'usure ; dans le sens où il n'est pas plurilingue et où on n'entend pas assez le yiddish, le judéo-arabe ou le ladino. L'Orient continuera à y être un lieu refoulé, caché, nié, moqué, et la culture judéo-arabe restera en exil.

mercredi 10 octobre 2018

Vague de prière pour le jeudi 11 octobre 2018


Alors que la ‘Grande Marche du Retour’ se poursuit pour la 29ème semaine, les forces israéliennes ont continué à tirer à balles réelles contre des manifestants pacifiques, blessant plus de 370 Palestiniens et en tuant trois, dont un garçon de 12 ans. Les forces d’occupation sont une fois de plus entrées dans la bande de Gaza pour raser la terre sur plusieurs mètres au-delà de la clôture. Cette pratique régulière a détruit beaucoup de terres agricoles de la bande de Gaza.
Ô Seigneur, nous Te prions pour les manifestants pacifiques qui continuent à résister à l’occupation israélienne, à ses abus de pouvoir et à la destruction de terres. Nous Te prions en particulier pour les enfants et les jeunes touchés par le conflit au-delà de ce qu’ils peuvent comprendre ou maîtriser. Nous Te prions pour ceux qui ont été tués ou mutilés et pour les familles endeuillées, pour ceux auxquels leur avenir a été arraché, pour ceux dont la vie est sombre, dépourvue de possibilités nouvelles, de liberté de déplacement et d’espérance. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
On attend de façon imminente la démolition du village bédouin de Khan al-Ahmar après qu’un tribunal israélien a donné aux habitants jusqu’au 1er octobre pour évacuer leurs maisons. Le 2 octobre, des colons israéliens de la colonie illégale de Kfar Adoumin, à l’est de Jérusalem en Palestine occupée, ont pris d’assaut le village et l’ont inondé avec les eaux usées d’une citerne.
Seigneur protecteur, nous Te prions d’étendre Ta main protectrice sur les habitants de Khan al-Ahmar. Sois à leurs côtés et aux côtés de ceux qui assurent une présence protectrice alors qu’ils s’opposent résolument à la menace permanente de démolition par les forces israéliennes, et aux agressions des colons israéliens.  Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

jeudi 4 octobre 2018

Antoine SFEIR nous a quittés


La nouvelle de la mort d'Antoine SFEIR à l'âge de soixante-dix ans, suite à une longue maladie, nous est parvenue ce lundi 1er octobre. Dès la fondation de notre association "Les Amis de Sabeel France" en juin 2010, il avait accepté de patronner son développement et ses activités en devenant l'un de ses membres d'honneur.

Chrétien libanais de tradition maronite, il a payé un lourd tribut personnel (captivité, torture) au cours de la guerre qui a déchiré son pays. Devenu journaliste, il s'est installé en France et a beaucoup contribué à mieux faire connaître la culture arabe du Proche-Orient dans toute sa diversité, ainsi que le riche et vivant héritage du christianisme oriental souvent ignoré en Occident. Depuis 1980, il a créé et dirigé la publication de la revue "Les Cahiers de l'Orient". Ses publications lui ont assuré une large notoriété en tant que chrétien arabe et fin connaisseur du monde arabo-musulman. Ses nombreuses interventions à la télévision ont enrichi beaucoup de débats d'actualité. Nombreux sont ceux qui ont pu les apprécier.

Notre association a été honorée de bénéficier du soutien d'Antoine SFEIR et de sa solidarité avec le témoignage des Églises et des chrétiens de Palestine-Israël. Au moment de sa disparition, elle tient à exprimer à ses collaborateurs dans l'œuvre qu'ils poursuivent, comme à tous ses proches, tout à la fois son émotion et sa reconnaissance. Justice, paix, non-violence, vérité, pardon et réconciliation sont autant de voies que les chrétiens orientaux tracent inlassablement dans une région dévastée par les extrémismes identitaires de tous ordres et par des politiques d'accaparement du sol, avec tous les drames et toutes les injustices qui s'en suivent.

Pour les Amis de Sabeel France,
le Président : Ernest Reichert.
 

mercredi 3 octobre 2018

Vague de prière pour le jeudi 4 octobre 2018


La Grande Marche du Retour sest poursuivie pour la 27ème semaine le long de la frontière Est de la Bande de Gaza. Vendredi après-midi au cours des manifestations, sept Palestiniens dont deux enfants ont été tués par des tirs des forces armées israéliennes, par-delà la frontière.
Seigneur, nous venons déposer à Tes pieds nos inquiétudes et nos peurs, et Te demander de conserver à nos cœurs Ta paix qui dépasse tout entendement. Nous Te prions pour les manifestants pacifiques de Gaza, et pour que d’autres encore soient amenés à exprimer leurs revendications par des moyens non-violents. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Au cours de la récente Assemblée Générale des Nations Unies, l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a reçu de plusieurs pays des engagements pour un montant de 118 millions de dollars pour l’aider à surmonter la crise financière provoquée par la réduction des aides fournies par les États-Unis.
Seigneur des réfugiés, nous Te prions pour ceux qui sont empêchés de revenir dans leurs foyers par les lois injustes d’Israël et des États-Unis. Nous Te prions pour que la communauté internationale prenne conscience de cette injustice et pour qu’elle exerce des pressions pour rendre leur retour possible et durable. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.