mercredi 28 novembre 2018

Méditation pour le début de l'Avent


De Bethléem, un message pour Noël 2018
L’ange dit aux bergers : « Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur. »
(Luc 2, 10-11)
Le Christ est né à Bethléem. Depuis deux mille ans, des prières et des chants de Noël ont résonné à Bethléem, et chaque année la joie est renouvelée dans le cœur des gens. Aujourd’hui, en 2018, Bethléem célèbre encore cet événement, glorifie Dieu, prie et se réjouit. Cependant, cette joie n’est pas entière. Il n’y a pas de joie dans le cœur des gens, dans la ville et dans les camps de réfugiés qui l’entourent, parce que la ville n’a pas droit à sa dignité et à sa liberté, et qu’elle est coupée de Jérusalem par le mur de séparation, Jérusalem, la ville de leur foi et de leurs prières, leur capitale spirituelle et politique.
De nos jours, à Noël, les chrétiens de Jérusalem se tournent vers Dieu : « Regarde et vois, depuis le ciel » (Isaïe 63,15), et lui demandent d’avoir pitié.

Vague de prière pour le jeudi 29 novembre 2018


Vague de prière pour le jeudi 29 novembre 2018
Quatorze Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens à balles réelles lors du 35ème vendredi de la manifestation de la ‘Grande Marche du Retour’ le long de la frontière Est de la Bande de Gaza.
Seigneur, nous Te prions pour tous ceux qui ont été blessés à Gaza. Nous Te prions pour que les autorités internationales entendent leurs cris d’angoisse et se décident à agir pour rétablir la justice pour la population de Gaza. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Mercredi 21 novembre, des bulldozers israéliens ont démoli vingt boutiques appartenant à des Palestiniens dans le camp de réfugiés de Shoufat dans Jérusalem-Est occupée. La raison donnée à cette démolition était que les boutiques avaient été construites sans permis israéliens, permis qui sont rarement accordés si tant est qu’ils le soient.
Seigneur Jésus, Tu es le Berger de nos âmes et Tu veilles sur elles. Aide-nous, Seigneur, à savoir comment réagir lorsque nous voyons les autorités israéliennes carrément expulser des Palestiniens de Jérusalem-Est occupée. Nous Te prions pour tous ceux dont les moyens d’existence ont été détruits. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

mercredi 21 novembre 2018


 Vague de prière pour le jeudi 22 novembre 2018

La "Grande Marche du Retour" se poursuit à Gaza. Quarante personnes ont été blessées lors de la manifestation de protestation le long de la frontière entre Israël et la Bande de Gaza, dont dix-huit par des tirs à balles réelles et cinq par des tirs à balles en caoutchouc.
Seigneur, nous continuons à te prier pour les réfugiés palestiniens et leur juste demande de pouvoir revenir sur leurs terres et dans leurs foyers. Puisse la créativité des manifestants pour inventer des moyens de résistance non-violents se poursuivre. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
Mercredi dernier, 14 novembre, Nawwaf al Attar,  un pêcheur palestinien, a été tué par des tirs des forces d'occupation israéliennes au large des côtes du nord de la Bande de Gaza. Les pêcheurs palestiniens travaillaient à trois milles marins de la côte, conformément aux dispositions prises récemment, quand les forces navales israéliennes ont ouvert le feu et les ont contraints à se rabattre à une distance de un mille marin seulement, où les ressources en poissons ont été épuisées.
Seigneur, nous prions pour les gens de Gaza qui s'efforcent de gagner leur vie et de nourrir leurs familles. Nous te remettons la famille de Nawwaf al Attar qui pleure sa perte. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

mercredi 14 novembre 2018


Vague de prière pour le jeudi 15 novembre 2018

 

Une unité israélienne de commandos infiltrée à l’intérieur de la Bande de Gaza a tué un dirigeant du Hamas et six autres personnes près de Khan Younès. Israël a lancé des attaques aériennes pour couvrir la retraite des commandos. Un officier israélien a été tué et un autre blessé. L’incursion israélienne et les attaques aériennes ont entraîné des tirs de roquettes à partir de l’enclave contrôlée par le Hamas, créant une menace d’escalade de la violence dans toute la région.
Ô Seigneur, notre berger et notre roc, nous T’adressons nos prières en ce temps de violence à Gaza et autour. Daigne fortifier ceux qui sont engagés  à Gaza en faveur de la non-violence et de la libération de tous ceux qui continuent à souffrir. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Le jeudi 8 novembre 2018, les forces israéliennes ont fait une descente dans une école élémentaire à Khirbet Ibziq dans la vallée du Jourdain, perturbant les classes et détruisant une tente utilisée par les enseignants et les élèves.
Toi le Grand Éducateur, les enfants ont besoin d’éducation pour pouvoir accéder à la vie pleine et abondante que Tu es venu leur apporter. Bénis ceux qui s’efforcent de donner une éducation dans ces conditions extrêmes, pour cette génération et pour les générations futures. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Vague de prière pour le jeudi 8 novembre 2018


La ‘Grande Marche du Retour’ s’est poursuivie pour la 32ème semaine. Suite à un accord conclu lors de pourparlers menés sous l’égide de l’Égypte, les factions palestiniennes ont convenu de garantir que les manifestations restent pacifiques. Cette décision a fait suite à l’extension par Israël de la zone de pêche autorisée au large de la côte de Gaza et à son accord pour transférer des fonds du Qatar pour les salariés du Hamas.
Seigneur, nous Te prions pour les pourparlers de paix menés par l’Égypte et les Nations Unies, pour qu’ils puissent mener à une fin des souffrances à Gaza. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Jeudi 1er novembre, des bulldozers israéliens ont rasé des terres palestiniennes et déraciné des oliviers dans le district de Tulkarem dans le nord de la Cisjordanie occupée, afin de permettre l’expansion de la colonie illégale d’Avnei Hefetz.
Seigneur, Dieu des armées, nous faisons appel à Toi : « La justice et l’équité sont la base de Ton trône » (Psaume 89.15). Nous Te prions pour que ceux qui font les lois dans le monde puissent s’exprimer en faveur des Palestiniens qui perdent leurs maisons et leurs moyens d’existence sans pouvoir recourir au droit international. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.