mercredi 18 avril 2018

Déclaration KAIROS - Avril 2018


Des organismes religieux palestiniens s'expriment :
Le peuple de Palestine s'engage dans la quête de la liberté
Nous sommes plusieurs groupes et organisations de la société civile palestinienne (voir signataires ci-dessous) et adressons notre appel à l'Autorité Palestinienne, à tous les responsables palestiniens, à l'administration américaine, aux États arabes, à la communauté internationale et à toutes les personnes de bonne volonté qui nous soutiennent dans notre quête de liberté et d'indépendance.
Notre appel est un appel pour la paix et l'amour, un appel fort qui prend racine dans notre foi en Dieu, dans sa justice et son amour pour l'humanité entière à un moment où nous voyons diminuer les chances d'atteindre notre but : la liberté et l'indépendance. L'administration américaine n'a tenu aucun compte de notre histoire et de nos droits à Jérusalem, ville de nos prières et de notre foi, et capitale de notre État. Israël est déterminé à maintenir son occupation militaire sur nous, en particulier par le siège imposé à Gaza, et est soutenu par l'administration américaine qui prétend vouloir nous proposer "l'affaire du siècle".
En réponse à tout cela, les foules de Gaza mettent en œuvre une réelle stratégie de paix en organisant des marches pacifiques auxquelles prennent part des milliers de personnes. Cela a commencé à l'occasion du Jour de la Terre le vendredi 30 mars. Cette stratégie correspond à l'appel du Document Kairos Palestine "Un moment de vérité" : quand il appelait à être persévérants, à résister à l'occupation, à exiger notre liberté. La paix est la seule arme à laquelle nous pouvons avoir recours pour atteindre ce but.
Le pouvoir de cette nouvelle arme s'est manifesté quand Israël a essayé de la transformer en une confrontation violente et a eu recours à la violence en tuant des civils désarmés et en blessant des milliers de personnes. Mais les manifestations pacifiques se sont quand même poursuivies.
Les pressions israéliennes et américaines sur les pays arabes voulaient forcer les Palestiniens à mettre fin à leurs manifestations pacifiques. Quant à nous, sur la base de notre compréhension de la foi, de l'amour de Dieu et de sa justice pour tout être humain, nous encourageons tous les Palestiniens à poursuivre leur marche pacifique. Le fait qu'ils n'ont pas d'armes les rend forts dans leur exigence de vie, de liberté et d'égalité. Nous invitons ces milliers de personnes à poursuivre leurs marches pacifiques à Gaza et partout en Cisjordanie.
Nous adressons notre appel aux dirigeants palestiniens et leur demandons d'être unis. La quête de la liberté ne permet pas de continuer à être divisés ou opposés. Que ces manifestations unissent les cœurs de tous : des responsables des divers partis, des officiels, et du peuple !
Nous demandons à Israël et à l'administration américaine de donner une réponse positive à l'appel pour la paix exprimé par ces marches pacifiques. Plutôt qu'une menace, ils offrent une sortie de la crise dans laquelle nous sommes entrés avec vous. Entendez les cris des opprimés, de ceux à qui vous refusez la liberté, qui ont été éloignés de leur pays, de leurs villages et de leurs maisons. Changez votre regard ! Maintenir la vie apporte plus que semer la mort.
L'administration américaine affirme vouloir nous proposer "l'affaire du siècle". Mais en enlevant Jérusalem à ses habitants palestiniens et en la plaçant sous souveraineté israélienne, cette affaire n'est rien d'autre que l'amorce d'une nouvelle injustice.
La pression augmente aussi sur les pays arabes afin qu'ils forcent les dirigeants palestiniens à accepter cette "affaire du siècle", avec quelques arrangements. Sur la  base de nos droits et de notre amour pour tout être humain, nous disons : Permettez aux gens de dire les injustices qu'ils subissent jusqu'à ce que la conscience de tous soit remuée en Israël et en Palestine, et que le monde se réveille. Nous en appelons à l'Autorité Palestinienne pour qu'elle soit forte et résiste à toutes les pressions et solutions qui imposeront de nouvelles injustices au peuple palestinien. En particulier nous affirmons que nous ne faisons pas confiance aux promesses des puissants. Nous savons que les puissants n'ont pas tenu leurs promesses dans le passé et n'en tiendront pas de nouvelles dans le futur. "L'affaire du siècle" devrait commencer par la reconnaissance par Israël et l'administration américaine des droits inaliénables des Palestiniens. Alors des négociations pourront commencer. Mais en dehors de cette condition claire et contraignante, les promesses et l'affaire du siècle ne seront rien de plus qu'un nouveau moyen de maintenir l'injustice, de nous priver de notre liberté, et de nous soumettre à l'occupation et à une discrimination raciste.
Nous redisons à Israël et à l'administration américaine que nous sommes engagés dans notre quête de la liberté. Notre seule arme est la paix, et votre réponse pacifique sera votre seule source de sécurité. Vous pourriez vouloir nous maintenir en esclavage, mais nous persévérerons à dire non à l'esclavage. Le temps viendra certainement où vous allez reprendre conscience, retrouver votre dignité humaine et voir dans les Palestiniens des êtres humains avec lesquels il est possible de vivre en sécurité, dans la justice, la paix et l'égalité, plutôt que de vouloir les éradiquer.
Quelle que soit la durée pendant laquelle la situation actuelle se poursuivra, l'injustice pèsera sur vos consciences chaque nouvelle journée. Votre injustice à notre égard et votre propre pouvoir seront les causes de votre défaite. Votre seule chance de salut résidera dans votre capacité à être justes, et à traiter les Palestiniens avec droiture et humanité.
C'est pourquoi nous demandons :
Aux Palestiniens :
·         De mettre fin immédiatement à leurs divisions et de garantir leur soutien politique, économique, médiatique et diplomatique au mouvement populaire.
·         De refuser clairement toute concession qui limiterait les droits nationaux palestiniens, de résister fermement à toute pression politique ou économique, sans croire à toutes les promesses.
·         Que les dirigeants et les forces politiques cherchent des moyens de combat nouveaux et créatifs pour garder intacts les droits des Palestiniens. L'échec des négociations de paix, arrivées à une impasse suite à l'intransigeance israélienne et à la partialité américaine qui protège et soutient les pratiques israéliennes, n'en exige pas moins.
Aux Arabes :
·         De mettre fin à toute pression sur l'Autorité Palestinienne pour lui faire accepter des propositions américaines et israéliennes inéquitables; de mettre fin à toute forme de normalisation avec Israël; de n'offrir aucune couverture politique aux pratiques agressives israéliennes contre les Palestiniens; et de renforcer le mouvement BDS contre l'occupation israélienne.
·         De soutenir la lutte palestinienne par la poursuite de manifestations de masses qui vont culminer dans la commémoration de la Nakba à la mi-mai.
Au niveau international :
·         De lancer des initiatives et des campagnes internationales contre les pratiques racistes israéliennes qui répondent à la paix palestinienne par la violence et le meurtre de sang froid de Palestiniens désarmés. Il faudra exercer des pressions sur Israël pour qu'il renonce à l'usage de la violence et s'engage dans une réelle démarche pour la paix.
·         De lancer un mouvement populaire et une campagne médiatique pour mettre fin au siège imposé à la Bande de Gaza et contrer la décision du Président Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Il faudra organiser des marches populaires pour soutenir la lutte du peuple palestinien. Ces actions devraient culminer à la mi-mai pour commémorer le 70ème anniversaire de la Nakba (Catastrophe) palestinienne qui a toujours cours.
·         De mettre la pression sur les gouvernements occidentaux afin qu'ils rompent leur silence et forcent Israël à respecter les résolutions et traités internationaux, à mettre fin à l'occupation et à accepter une solution juste et définitive.
Malgré toute la puissance de l'occupation israélienne, malgré le soutien politique, militaire et économique qu'Israël reçoit d'autres pays, malgré les tueries, les destructions, les distorsions, les déplacements [de populations], les sièges, la famine et les arrestations, l'occupation israélienne n'a pas réussi à briser l'esprit des Palestiniens, profondément enraciné dans leur terre et leur histoire. Les Palestiniens se dressent aujourd'hui face à l'occupation dans un mouvement historique, culturel, éthique, moral et humain qui sera victorieux.
Nous prions Dieu pour qu'il guide tous dans le véritable chemin de la paix qui protège l'humanité des humains, une paix juste et définitive qui libérera chaque être humain de tout mal, en lui-même ou contre lui.

Signataires :
Kairos Palestine
Diyar Consortium
UCJG / UCJF - Initiative commune de plaidoyer
UCJG Jérusalem-Est
UCJG Jérusalem-Est : Section de Beit Sahour
Institut arabe d'éducation, Bethléem
Union du Club orthodoxe arabe de Jérusalem
Club orthodoxe arabe de Beit Jala
Club orthodoxe arabe de Beit Sahour
Société charitable orthodoxe arabe de Beit Sahour
Groupe de tourisme alternatif
Forum al Qistas pour le dialogue et la concorde, Gaza




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire