mercredi 13 octobre 2010

Prière pour le jeudi 14 octobre

Ø Nous sommes dans la première des deux semaines du synode à Rome des évêques catholiques du Moyen Orient. Nous te remercions Seigneur pour cette occasion d’aborder les problèmes auxquels sont affrontés les Chrétiens du Moyen Orient, d’améliorer la communication entre les Églises catholiques qui y sont implantées et Rome et d’encourager aussi le dialogue interreligieux. Prions pour que ce soit une voie favorable à un dialogue conduisant à des actions concrètes de soutien aux Chrétiens et à toutes les populations du Moyen Orient.

Ø Des Israéliens ont manifesté contre l’approbation par le gouvernement de l’amendement controversé à la loi sur la citoyenneté exigeant des non-juifs de jurer allégeance à Israël en tant qu’“état juif et démocratique”. Ils l’ont condamné comme discriminatoire, raciste et contraire à la déclaration d’indépendance d’Israël . Prions pour la réussite de mouvements contre cet amendements et contre d’autres lois discriminatoires, en particulier pour les 20% d’Arabes israéliens que cette loi va contribuer à exclure encore davantage.

Ø Prions pour la communauté de Silwan au moment où les affrontements se poursuivent entre les habitants et les colons. Lundi, quatre jeunes adolescents ont été détenus et l’un d’entre eux a été blessé après que des agents secrets israéliens aient effectué un raid sur ce quartier de Jérusalem Est, tandis que le vendredi précédent un dirigeant des colons israéliens avait heurté deux enfants palestiniens avec sa voiture. Puisse cette violence et l’injustice qui en est à la racine finir rapidement.

Ø Prions pour la Visite d’Automne de Témoignage de Sabeel qui commence ce jeudi et va durer jusqu’au vendredi 22 octobre. Souhaitons qu’il y ait une bonne organisation par les responsables, des propos clairs et convaincants des orateurs, et des cœurs et des esprits ouverts chez les participants afin qu’ils puissent rentrer chez eux en avocats de la paix et de la justice dans cette région.

Note du traducteur : Voici un extrait de la déclaration d’indépendance de l’état d’Israël de 1948, lue il y a quelques jours à Tel Aviv, lors d’une manifestation d’opposition à l’amendement, par l’actrice israélienne Hanna Meron : “L’état d’Israël sera fondé sur la liberté, la justice et la paix, comme annoncé par les prophètes d’Israël ; il garantira une complète égalité de droits politiques et sociaux à tous les habitants, indépendamment de leur religion, de leur race ou de leur sexe ; il garantira la liberté de religion, de conscience, de langue, d’éducation et de culture ; il protégera les Lieux Saints de toutes les religions ; et il sera fidèle aux principes de la Charte des Nations Unies”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire