mardi 11 juin 2013

Prière pour le jeudi 13 juiin 2013


** Seigneur, nous commençons cette semaine avec un cœur lumineux et reconnaissant pour la renommée imprévue du Palestinien Mohammad Assaf dans l’émission populaire de télé-réalité, "Idoles arabes". Nous avons été soulevés de joie par l’histoire unique du difficile voyage de Mohammad depuis Gaza, de son heureuse sélection pour l’émission, et l’étonnante façon dont ses chants et son histoire ont réuni le monde arabe dans une espérance enthousiaste. Assaf a déclaré: "Je continuerai de chanter jusqu’à ce que le monde sorte de son silence à propos de la souffrance des enfants palestiniens." Maintenant au cours des dernières épreuves, nous prions qu’il puisse continuer à se servir de cette plate-forme pour partager la belle culture de la Palestine avec le reste du monde, et pour éveiller les consciences à propos des injustices qu’endure la population de Palestine, en particulier celle de Gaza. Nous te prions de le bénir dans ses efforts, et de lui offrir davantage d’occasions inattendues d’exprimer ses réponses créatives et non-violentes aux injustes systèmes d’oppression. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière. 
 
** O Dieu, voilà cinq années de suite que la municipalité israélienne de Jérusalem organise un " Festival de Lumière ", installant des décorations dans la Vieille Ville et dans ses alentours. Chaque année, l’événement a commencé par l’évocation de l’anniversaire de la guerre de 1967, et s’est poursuivi jusqu’au 11 juin, jour qui fête l’anniversaire de la démolition du quartier de Moghrabi, en 1967, pour ménager de la place devant le Mur des Lamentations. Bien que la manifestation se présente comme discrète et joyeuse, elle est l’occasion d’une profonde émotion dans la société palestinienne locale, par rapport au pouvoir exercé par Israël sur la partie palestinienne de Jérusalem. Seigneur, nous te prions qu’Israël puisse comprendre que le seul chemin qui conduise à la paix de Jérusalem est celui du partage de la Vieille Ville entre la Palestine et Israël. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière. 
 
** Même à proximité immédiate du Centre Sabeel, nous assistons à l’installation de l’injustice jour après jour, et nous l’entendons racontée par nos amis et nos voisins. Alors que le gouvernement israélien continue à développer les colonies à Jérusalem, de nouvelles routes sont construites pour relier ces colonies entre elles, tout en isolant les communautés palestiniennes les unes des autres, en démolissant des maisons palestiniennes et en confisquant des propriétés sur l’itinéraire désiré. Seigneur, nous prions pour;tous ceux qui sont lésés par la nouvelle route pour colonies, qui se construit derrière les bureaux de Sabeel, et par les 8 à 10 hectares de terres palestiniennes, à Jérusalem-Est, qui lui sont dévolus. Seigneur rends justice à tous ceux qui ont perdu leurs maisons, leurs propriétés et leurs jardins d’oliviers à cause de ce " projet de développement ", et aide-nous à éveiller la conscience internationale sur les impossibles situations que doivent affronter ces familles, sur l’occupation israélienne et sa politique coloniale. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
** Nous te prions encore de bénir le travail de Sabeel, que son ministère porte du fruit, et apporte la paix au milieu des défis chaotiques de notre cadre de vie. À l’occasion de la réunion du Cercle d’Études de ce prochain mardi 18 prochain, nous prions en faveur d’un dialogue sage et bon, alors que les participants abordent l’étude du Rapport de l’Église d’Écosse, " L’Héritage d’Abraham – Rapport sur la Terre promise." Nous prions aussi pour le voyage de la communauté de Sabeel de Nazareth au village d’Iqrit, et pour le Festival des Jeunes Adultes de Sabeel, alors que se réalisent les derniers préparatifs, et que les participants se préparent eux-mêmes à cette nouvelle expérience. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière. 
 
** Enfin, nous prions en union avec le Conseil œcuménique des Églises pour les pays de l’Angola et du Mozambique. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire