mercredi 20 septembre 2017

Vague de prière pour le jeudi 21 septembre 2017



Le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies prévoit de publier une liste des entreprises ayant des activités dans les colonies illégales des territoires palestiniens occupés et dans les Hauteurs du Golan, malgré une pression considérable des États-Unis et d’Israël. Par la voix de leur ambassadeur aux Nations Unies, Nikki Haley, les États-Unis ont menacé de cesser de financer le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies si cette liste était publiée.
Seigneur, cela nous rappelle cette parole des Écritures : « Vous ne pouvez servir deux maîtres… Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. » Nous Te prions pour que les Nations Unies ne cèdent pas aux pressions et pour qu’elles fassent connaître les entreprises qui tirent profit de nos souffrances. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
L’Assemblée Générale des Nations Unies tient sa session annuelle ce week-end à New York. 193 États membres y sont représentés, dont la Palestine en tant qu’État observateur.
Seigneur, nous Te prions pour le peuple palestinien vivant sous occupation alors que le puissant et le faible vont se réunir pour l’Assemblée Générale des Nations Unies. Puissent les rencontres apporter des résultats concrets qui mettraient fin à l’injustice en Terre Sainte. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Le groupe israélien des Droits de l’homme, B’Tselem, a critiqué les projets du gouvernement israélien d’expulser par la force des communautés palestiniennes de la Cisjordanie occupée. Dans une lettre au Premier Ministre israélien, Benyamin Nétanyahu, B’Tselem a déclaré qu’une telle expulsion constituerait un « crime de guerre ». Le déplacement par la force de Khan al-Ahmar permettra l’expansion future de colonies, y compris dans le secteur E1, – un projet défendu en particulier par le lobby des colons.
Seigneur, donne à tous ceux qui essaient de vivre selon leur conscience le courage et la force de continuer à dire la vérité au pouvoir. Puissent les voix de la justice et de l’équité continuer à résonner aux oreilles des décideurs israéliens et puissent-ils s’en remettre à ta volonté, qui est une volonté de paix. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Le mardi 14 septembre, des bulldozers israéliens ont démoli une maison dans le Néguev, au sud d’Israël, pour la huitième fois. Les autorités israéliennes ont fait une descente dans le village d’Umm Qabu et y ont démoli une maison appartenant à Salman Abu Sabileh, dont la maison avait déjà été démolie sept fois par les autorités israéliennes, sous prétexte d’un manque de permis de construire qu’il est pratiquement impossible d’obtenir.
Seigneur, une fois encore cela nous rappelle tes Écritures : « Alors Pierre s’adressa à Jésus et lui demanda : Seigneur, combien de fois devrai-je pardonner à mon frère qui a péché contre moi ? Jusqu’à sept fois ? » (Matthieu 18, 21) Nous Te prions pour que la famille d’Abu Sabileh continue à reconstruire sa maison quel que soit le nombre de fois que l’État israélien pèche contre elle. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Le bureau Sabeel de Nazareth prépare une pièce de théâtre consacrée à l’héritage palestinien et l’identité palestinienne. La pièce vise à mettre en valeur l’histoire palestinienne et la profondeur de nos racines sur cette terre. La pièce arrive au moment où le gouvernement israélien tente de redéfinir notre propre identité.
Seigneur, bénis le travail de Sabeel au plan national et au plan international. Nous Te demandons d’être avec les jeunes sur scène quand ils défient le discours de l’État israélien en étant ce qu’ils sont. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Nous nous unissons à la prière du Conseil Œcuménique des Églises pour les populations de l’Argentine, du Paraguay et de l’Uruguay. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire