mardi 1 mai 2018

Vague de prière pour le jeudi 3 mai 2018


Lundi dernier, un jeune homme sourd, Tahrir Mahmoud Wahba (18 ans), est mort des suites de blessures subies pendant la manifestation de ‘La grande marche du retour’ dans la Bande de Gaza assiégée. Les manifestations durent déjà depuis cinq semaines pendant lesquelles quarante-cinq Palestiniens ont été tués et cinq mille cinq cents autres blessés.
Seigneur, nous Te prions pour toutes les familles qui ont perdu un être cher, en particulier la famille de Tahrir. Nous Te prions aussi pour le rétablissement de tous ceux qui ont été blessés par les forces armées de l’État d’Israël. Nous continuons à Te prier pour la sécurité de ceux qui participent aux manifestations non-violentes. Ils manifestent pour le droit internationalement reconnu des réfugiés palestiniens à revenir sur les lieux qu’on les a obligés à quitter. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière. 
La semaine dernière, douze adolescents palestiniens et israéliens ont trouvé la mort dans des crues soudaines qui ont frappé plusieurs villes de Palestine et d’Israël.
Seigneur, nous Te prions pour les familles des deux communautés qui pleurent leurs enfants. Ô Dieu, seul Ton Esprit Saint peut réconforter le cœur des parents qui doivent enterrer leurs enfants. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière. 
 
Le gouvernement israélien a abandonné un projet controversé de déportation de trente-six mille migrants africains à la suite d’une pétition de groupes de droits humains auprès de la Haute Cour israélienne qui a contesté la faisabilité du projet.
Seigneur, nous Te remercions pour le fait que les réfugiés n’auront pas à subir le renvoi vers leurs patries troublées. Nous Te remercions pour les hommes politiques et les organisations de droits humains qui ont contesté leur gouvernement dans l’intérêt des réfugiés. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.   
Dans de nombreux pays du monde, le 1er mai est le jour de la Fête du Travail. Pour la Palestine, c’est un jour de congé officiel en soutien à ses travailleurs. Beaucoup de travailleurs palestiniens sont sous-payés et le taux de chômage a atteint en 2018 un niveau que l’on n’avait jamais connu.
Seigneur, nous pensons aux travailleurs palestiniens qui luttent pour gagner leur pain quotidien. Nous demandons que les check-points de l’armée et les zones de danger soient éliminés pour permettre aux Palestiniens de se déplacer librement vers leurs lieux de travail. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.   
Les autorités israéliennes ont émis samedi des avis de confiscation de quarante deux dunums (plus de cinq hectares) de terres palestiniennes dans le village d’al-Khader, au sud de Bethléem en Cisjordanie occupée.
Seigneur, nous nous adressons à Toi alors que les forces militaires israéliennes continuent à s’approprier des terres palestiniennes et à en dépouiller les propriétaires. Nous Te prions pour que prenne fin l’occupation israélienne qui dépouille les gens de leurs biens et menace leurs droits humains fondamentaux. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière. 
 En mai 2014, Nadim Nuwarra, un jeune de 17 ans, participait à une manifestation au check-point de Beitunia en Cisjordanie occupée. L’officier de la police des frontières israélienne Ben Deri a été filmé en train de lui tirer dessus et de le tuer, bien que le garçon ne présentât aucun danger. Ben Deri a été condamné à neuf mois de prison suite à un plaidoyer négocié avec le tribunal israélien du district de Jérusalem.
Seigneur, nous prions pour que règne Ta justice alors que les tribunaux militaires israéliens continuent à protéger leurs forces militaires en négligeant les droits des Palestiniens. Nous demandons que la communauté internationale ait le courage de s’exprimer pour aider à mettre fin à l’occupation israélienne et à tenir l’armée israélienne responsable de ses crimes. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière. 
 Le 29 avril 2018, la communauté samaritaine, la plus petite entité religieuse au monde, célébrait la fête de la Pâque. Aujourd’hui, sept cent cinquante personnes constituent la petite communauté qui vit au sommet du mont Garizim, à peine à dix minutes de voiture de la ville palestinienne de Naplouse.
Seigneur, nous Te prions pour la communauté samaritaine qui célèbre son jour saint. Nous Te remercions pour la mosaïque de la communauté palestinienne et de tous ses membres. Nous souhaitons à la communauté samaritaine une fête de bonheur et de paix. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière. 

   Nous joignons nos prières à celles du Conseil Œcuménique des Églises pour les populations de l’Afghanistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de la Mongolie, du Turkménistan, du Tadjikistan et de l’Ouzbékistan. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire