mercredi 11 juillet 2018

Vague de prière pour le jeudi 12 juillet 2018


Le 4 juillet, Mahmoud al-Gharableh, un garçon de 16 ans, a succombé à ses blessures après avoir été atteint par des balles de tireurs d’élite israéliens le mois dernier. Des milliers de Palestiniens continuent à prendre part à la « Grande Marche du Retour », pour revendiquer leur droit de rentrer dans leur patrie et appeler à la levée du siège israélien oppressif.
Seigneur, nous Te prions pour la famille de Mahmoud qui pleure sa perte. Nous Te prions encore pour la sécurité et la persévérance des protestataires dans leur engagement à la non-violence pour obtenir ce qu’ils demandent. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
La semaine dernière, la Cour Suprême israélienne a rendu une ordonnance temporaire d’arrêt de la démolition du village bédouin palestinien de Khan al-Ahmar, à l’est de Jérusalem. Cette démolition a été programmée pour faire place au développement futur de la colonie israélienne illégale de Ma'ale Adoumim. Israël a affronté une protestation internationale au moment où ses forces se rassemblaient pour commencer à démolir le village et expulser par la force ses 181 habitants, dont beaucoup sont des enfants.
Seigneur, nous portons dans nos prières les habitants de Khan al-Ahmar qui résistent aux ordres de l’armée israélienne de les déporter. Nous Te remercions pour tous les soutiens palestiniens, israéliens et internationaux qui s'engagent pour que justice soit rendue à cette communauté. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Benjamin Ladraa est un militant suédois de 25 ans qui a effectué une marche de 4800 km, de Gothenburg en Suède à Jérusalem, pour attirer l’attention sur les violations des droits humains dans les territoires occupés. Au cours des onze derniers mois, il a traversé quinze pays différents. Les autorités israéliennes ont empêché Ladraa d’entrer en Palestine lorsqu’il est arrivé au pont Allenby, sur la frontière entre la Jordanie et la Palestine.
Seigneur, nous Te remercions pour Benjamin Ladraa et pour toutes les personnes de conscience qui s’engagent pour la justice et la paix et qui sont déterminées à dénoncer la détresse des Palestiniens vivant sous occupation. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Depuis deux mois, la colonie israélienne d’Amihaï continue à évacuer ses eaux usées dans les champs cultivés par les fermiers palestiniens du village de Tourmous Ayya, au nord-ouest de Ramallah. Les colons ont creusé un fossé près des champs pour recevoir l’écoulement des eaux usées mais le fossé déborde et inonde les champs. Les fermiers craignent que les eaux usées ne soient une menace pour leur santé et qu’elles ne nuisent à l’économie locale.
Seigneur, lorsque nous subissons des attaques dangereuses de la part de nos voisins, aide-nous à prier pour la sagesse qui vient den-haut. Remets-nous en mémoire ta promesse que le fruit de la justice est semé dans la paix pour ceux qui font œuvre de paix (Jacques 3.18). Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
La 60ème Convention de Ramallah s’est déroulée du 4 au 9 juillet 2018. Plus de mille membres de la communauté de Ramallah vivant en diaspora ont rendu visite à la ville de leurs ancêtres pour renouveler leurs liens avec la terre et exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien.
Seigneur, nous Te remercions pour la réussite de la Convention de Ramallah. Nous sommes reconnaissants pour l’occasion donnée à des familles de se réunir et de voir leurs liens renforcés. Nous Te prions pour que les membres de la communauté palestinienne de la diaspora continuent à agir en ambassadeurs de la justice. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Sabeel Nazareth a organisé la semaine dernière un voyage de formation pour faire visiter à 45 membres de la communauté quatre villages palestiniens qui ont été vidés de leur population en 1948. La semaine dernière également, Sabeel Nazareth a publié le livre Nakba and Survival (Nakba et Survie) d’Adel Mana.
Seigneur, nous venons encore Te prier pour le personnel et les volontaires de Sabeel. Nous Te remercions pour ceux qui acceptent de prendre position pour la justice, même sous la menace de représailles. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.
Nous joignons nos prières à celles du Conseil Œcuménique des Églises pour les populations de l’Érythrée et de l’Éthiopie. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire