vendredi 5 mars 2010

Prière pour le jeudi 4 mars

Ø La Vieille Ville de Jérusalem a été mise en quarantaine dimanche, avec un cordon de police en interdisant l’accès à tous les Palestiniens mâles de moins de 50 ans. La police anti émeute israélienne, lourdement armée, a attaqué des jeunes Palestiniens qui avaient campé toute la nuit dans la mosquée Al Aqsa. On avait eu vent d’un projet de colons israéliens fêtant Pourim d’envahir l’enceinte et les jeunes cherchaient à les en empêcher. Tous les habitants de la Vieille Ville ont souffert. Prions pour une Jérusalem ouverte et libre où tous puissent vivre dignement et en paix.

Ø Les différents services de Sabîl ont débuté l’année de façon très active. Les programmes pour les femmes et pour la communauté ont comporté des activités à Jéricho et Birzeit tandis que les membres du clergé ont eu une importante conférence. Ce week end, les jeunes de Nazareth, de Cisjordanie et de Jérusalem vont se rassembler à Ramallah pour une rencontre de prière et d’amitié et se rendre à Nebi Samuel pour y planter des oliviers. Rendons grâce pour ces programmes et prions pour tous ceux qui y participent et aussi pour tous ceux qui les dirigent et les coordonnent.

Ø Mars 2010 marque les cent ans de la construction de la Maison de Rencontre des Amis (Quakers) à Ramallah. Avec une présence qui remonte à la fin du 19ème siècle, remercions Dieu pour la foule de témoins – y compris la vice-présidente de Sabîl Jean Zaru qui exerce aussi un ministère chez les Amis – qui ont prié dans cette Maison de Rencontre et se sont mis au service du peuple de cette terre en quête de justice et de paix. Prions pour obtenir une bonne semaine de célébrations avec des nourritures pour le cœur, l’âme et le corps.

Ø Tandis que nous accueillons avec plaisir la pluie ici à Jérusalem, nous sommes conscients que nous semblons vivre dans un monde véritablement gémissant avec des vents furieux, des pluies torrentielles, des inondations, de la neige et un nouveau tremblement de terre destructeur. Nos cœurs se tournent vers ceux qui ont été affreusement affectés par ces cataclysmes et prions pour qu’au-delà du tremblement de terre, du vent et du feu, nous puissions aussi écouter et entendre la voix d’apaisement de Dieu, tranquille, faible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire