mardi 7 octobre 2014

Prière pour le jeudi 9 octobre 2014

Dieu de bonté nous venons te remercier pour l’annonce par la Suède de son intention de reconnaître l’État de Palestine. Actuellement 138 pays représentant plus de 80% de la population mondiale reconnaissent l’État de Palestine et son droit à l’autodétermination. Seigneur, nous te prions pour que davantage de pays suivent la même voie et investissent dans une paix durable qui tarde tant à venir dans cette terre. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
Seigneur, la semaine dernière Israël a annoncé son projet d’engager la construction de 2.610 logements dans une colonie juive illégale à Beit Safafa à Jérusalem-Est. Si ce projet est mis à exécution, il isolera encore davantage Jérusalem de Bethléem, en continuant à morceler ce qui reste de la Palestine historique et en rendant la future solution à deux états encore plus difficile à mettre en œuvre. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
Alors que des représentants de notre pays doivent se rendre en Égypte cette semaine pour une conférence internationale de donateurs, nous te confions nos inquiétudes pour la persistance des souffrances à Gaza. Tant de gens sont dans l’impossibilité de reconstruire leurs maisons en raison du blocus chronique d’Israël et des restrictions qu’il impose à l’importation à Gaza des matériaux de construction nécessaires à une reconstruction massive. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
Nous te prions cette semaine pour les visites d’un groupe suédois et d’un groupe français à Sabeel Nazareth et pour la cueillette des olives par des jeunes au village de Kafr Ad-dik où une partie considérable de terres a été perdue du fait de colonies juives illégales. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
Nous te prions en union avec le Conseil œcuménique des Églises pour les populations de l’Afghanistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de la Mongolie, du Tadjikistan, du Turkménistan et de l’Ouzbékistan. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire