mardi 22 novembre 2016

Prière pour le jeudi 24 novembre 2016


La Cour suprême israélienne a rejeté la demande par le gouvernement d’un nouveau délai pour l’exécution d’une décision de la Cour de démolir Amona, une colonie juive illégale construite sur un terrain privé palestinien. Les juges avaient statué qu’Amona devait être évacuée pour le 25 décembre. À la suite de menaces sur des forums Internet de la part d’extrémistes israéliens à propos de la décision de démolition d’Amona, le chef de la Cour suprême israélienne a bénéficié d’une sécurité renforcée.
 Seigneur, nous te remercions pour les gens de conscience qui ont jugé de façon juste. Nous te prions pour les familles palestiniennes qui se réjouissent dans l’espoir de se voir restituer leur propriété. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.
Ateret Cohanim, une organisation qui cherche à installer des Juifs à Jérusalem-Est, tente d’expulser soixante douze familles palestiniennes qui vivent dans le quartier palestinien de Silwan. La menace pèse de façon immédiate sur neuf familles.
Seigneur, le puissant et le riche veulent nous chasser de nos foyers. Notre Sauveur, nous reprenons tes paroles “Père, si tu le veux, écarte de moi cette coupe” (Luc 22, 42) pour le bien de nos enfants. Donne-nous, Seigneur, l’énergie qui nous manque pour vaincre cette menace.  Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière. 
Les élèves du collège des Sœurs du Rosaire ont joué un spectacle de "dabkeh" (danse orientale) magique à Jérusalem. Tous les élèves ont dansé pour célébrer le Jour de l’Indépendance de la Palestine.
  Seigneur, comme Jésus enfant surprenait les gens dans le Temple  par la sagesse de ses réponses (Luc 2, 47) nous sommes surpris par les filles de Palestine. Nous sommes reconnaissants pour la créativité et le gros travail de ces jeunes qui ont élevé notre esprit et nous ont montré de l’espoir. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.  
 Le 20 novembre 1959, l’Assemblée générale des Nations-Unies adoptait la Déclaration des Droits de l’Enfant. À la même date de 1989, l’Assemblée générale des Nations-Unies adoptait la Convention sur les Droits de l’Enfant.
Seigneur, nous te prions pour les enfants de Palestine, qui connaissent surtout le temps de guerre et l’occupation, pour qu’en quelque sorte ils soient en mesure d’imaginer un monde nouveau et de travailler à son avènement. Nous te prions en particulier pour les enfants palestiniens entre 10 et 18 ans que l’on arrête au milieu de la nuit et que l’on emprisonne dans des conditions très dures, le plus souvent pour des crimes qu’ils n’ont pas commis. Nous te prions pour ces enfants et ces familles qui ont été traumatisés du fait de ces actions extrêmes. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière.  
Nous nous unissons à la prière du Conseil œcuménique des Églises pour les populations du Cameroun, de la République centrafricaine et de la Guinée Équatoriale. Seigneur, dans ta miséricorde, entends notre prière. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire